(Communiqué) Investissements historiques pour des écoles à Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville

La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, aux côtés de son collègue le ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge.

Boucherville, le 7 juin 2022. ― Les élèves de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville pourront bientôt bénéficier de milieux d’apprentissage stimulants et modernes grâce à des investissements de plus de 70 M$ pour réaliser deux projets d’agrandissement et de construction d’écoles. La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom de son collègue le ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge.

Ces investissements permettront le remplacement et l’agrandissement de l’école Louis-Hyppolyte-Lafontaine, située à Boucherville, par la construction d’une école de 16 classes, ce qui représente un ajout de trois classes par rapport à l’offre actuelle.

Ils permettront également le remplacement et l’agrandissement de l’école Albert-Schweitzer par la construction d’une école de 24 classes, ce qui représente un ajout de six classes par rapport à l’offre actuelle. Il s’agit du premier investissement de cet ordre à Saint-Bruno en plus de 20 ans!

Rappelons qu’aux projets dévoilés aujourd’hui s’ajoute la construction d’une nouvelle école primaire de 16 classes à Boucherville, investissement de 22 457 339$ ayant fait l’objet d’une annonce en juin 2021. Durant le présent mandat de madame Roy à titre de députée de Montarville, ce sont donc des investissements de plus de 92 M$ pour la construction ou le remplacement de trois écoles qui auront été accordés dans sa circonscription.

À l’échelle nationale, les investissements annoncés pour la mise à niveau des infrastructures scolaires au Plan québécois des infrastructures 2022-2032 se chiffrent à près de 2,5 milliards de dollars pour l’année scolaire 2022-2023. Ces sommes majeures, consacrées à l’ajout d’espace, au remplacement de bâtiments et à la rénovation de ceux-ci, démontrent encore une fois que l’éducation est une priorité du gouvernement du Québec. En effet, depuis les quatre dernières années, plus de 11 milliards de dollars ont été investis pour doter le réseau de l’éducation public de lieux d’apprentissage stimulants, adaptés et sécuritaires pour les élèves du Québec, notamment avec le déploiement de la nouvelle génération d’écoles.

Citations :

« Je suis extrêmement fière de ces investissements à Boucherville et à Saint-Bruno! Les besoins dans ces deux municipalités étaient grands, et ce, depuis des années. Je suis donc très heureuse d’avoir été entendue par mon collègue le ministre de l’Éducation, car les enfants de la circonscription de Montarville méritent d’évoluer dans des milieux éducatifs sains et stimulants. Je suis convaincue que les projets annoncés aujourd’hui auront des effets positifs dans la vie de nos jeunes et du personnel qui les accompagne dans nos écoles. L’annonce d’aujourd’hui témoigne une fois de plus de l’importance accordée à l’éducation par notre gouvernement, qui en a fait une priorité. »

Nathalie Roy, députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications

« L’éducation est un facteur important de changement, de succès et de socialisation et permet la réalisation du plein potentiel des élèves. Et l’école en est la base. L’annonce d’aujourd’hui me rend donc extrêmement fier. Elle démontre que notre gouvernement pose encore une fois des gestes concrets pour faire de l’éducation sa priorité. Cet investissement majeur profitera directement aux élèves ainsi qu’à tout le personnel scolaire qui fréquentent ces lieux chaque jour. En rénovant ou en construisant des écoles de façon inspirante, nous leur disons que leur école a une mission importante et que nous faisons le nécessaire pour l’honorer. La poursuite du déploiement de la nouvelle génération d’écoles permettra assurément de contribuer à l’atteinte de cet objectif, sans compter que les travaux de rénovation qui sont et seront réalisés font partie intégrante de la relance économique des régions du Québec, notamment par l’utilisation de matériaux de chez nous. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Faits saillants :

  • Tous les investissements annoncés sont prévus au Plan québécois des infrastructures 2022-2032.
  • La mesure Ajout d’espace vise les projets de construction, d’agrandissement et de transformation d’écoles ainsi que l’acquisition de bâtiments ou de locaux modulaires par les organismes scolaires.
  • Au total, cela représente des investissements de plus de 965millions de dollars en ajout d’espace partout au Québec.
  • Tous les travaux de construction et de reconstruction d’écoles réalisés par les organismes scolaires devront s’inscrire dans la nouvelle vision gouvernementale pour une nouvelle génération d’écoles.
  • Les mesures Maintien des bâtiments et Résorption du déficit de maintien visent à maintenir ou à rétablir l’état des bâtiments scolaires. D’ailleurs, une somme totale de plus de 1,2 milliard de dollars sera également disponible pour la rénovation d’écoles pour l’année scolaire 2022-2023. Cela devrait permettre de mener à terme des milliers de projets de rénovation dans les écoles, et ce, partout au Québec.
  • Depuis les quatre dernières années, le gouvernement du Québec a investi plus de 11 milliards de dollars dans les infrastructures du réseau public de l’éducation pour l’ajout d’espace, le remplacement de bâtiments et la rénovation de ceux-ci.
  • En quatre ans, le gouvernement a doublé le budget du PQI pour l’éducation, celui-ci passant de 9 milliards de dollars à plus de 21 milliards de dollars.

Liens connexes :

Auteur : Nathalie Roy

Députée de Montarville à l'Assemblée nationale du Québec