(Communiqué) Plus de livres dans nos bibliothèques scolaires

(BOUCHERVILLE, le 5 septembre 2019) – La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, annonce aujourd’hui que le gouvernement du Québec accorde un montant additionnel de 5 millions de dollars pour l’achat de livres dans les bibliothèques scolaires.

Cette somme se greffe aux 15 millions déjà prévus pour un investissement total de 20 millions de dollars. Ces sommes seront récurrentes pour au moins les quatre prochaines années, ce qui portera le financement total des bibliothèques scolaires à 80 M$.

Effectuée aux côtés de monsieur François Legault, premier ministre du Québec, et de monsieur Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, cette annonce témoigne de la volonté du gouvernement d’encourager les jeunes à lire dans le but de favoriser leur réussite éducative.

« Faire en sorte que l’accès aux livres ne soit pas un privilège, mais un droit pour l’ensemble des jeunes Québécois d’âge scolaire, c’est leur donner les outils pour qu’ils deviennent des citoyens qui s’approprient et apprécient la culture sous tous ses angles. C’est l’un des principes qui guident mes actions en tant que ministre de la Culture et des Communications », a affirmé madame Roy.

« L’accès à des œuvres littéraires en milieu scolaire leur permettra de découvrir les auteurs québécois et d’ailleurs, d’enrichir leur vocabulaire, de cultiver leur imaginaire et de développer leur pensée critique. On ne peut que trop insister sur l’importance des bibliothèques scolaires dans la valorisation de la lecture et de la langue française. Le fait que le premier ministre soit à nos côtés pour cette annonce en témoigne », a-t-elle ajouté.

Cet investissement pour regarnir les bibliothèques scolaires vise à pallier le sous-financement chronique dont elles ont souffert ces dernières années. Le gouvernement du Québec espère ainsi les rendre plus attrayantes auprès des jeunes et susciter l’intérêt de ces derniers pour les arts et la lecture.

 

Faits saillants :

  • Cette mesure est protégée, ce qui signifie que les allocations en découlant sont destinées aux établissements, qu’elles doivent être utilisées aux fins spécifiées dans la mesure et qu’elles sont non transférables.
  • Chaque établissement a le choix des moyens et des critères pour faire la sélection des œuvres littéraires et des ouvrages documentaires. La règle budgétaire mentionne toutefois qu’à valeur pédagogique égale, l’acquisition de livres édités au Québec est encouragée.

– 30 –

 

Source : Bureau de circonscription de la députée de Montarville

Renseignements : Vanessa Guimond, attachée de presse

Tél. : (450) 641-2748

Courriel : vanessa.guimond@assnat.qc.ca

Annoncelivresbibliotheques_2019-09-05