Consultations sur le racisme systémique: la CAQ craint le «dîner de cons».

IMG_3286

 

Consultations sur le racisme systémique: la CAQ craint le «dîner de cons».

 

(Patrick Bellerose – Vendredi, 8 septembre 2017)

La CAQ a vivement dénoncé vendredi la décision du gouvernement Couillard, de tenir ses consultations locales sur la discrimination systémique et le racisme à huis clos.

«Ça se dit le gouvernement de la transparence, mais on apprend que ce sera derrière des portes closes, déplore la porte-parole de la CAQ en matière d’immigration, Nathalie Roy. Donc, la population ne saura pas ce qui se passe.»

Le Journal révélait vendredi matin que les médias et le grand public ne pourraient assister aux consultations locales menées par des OBNL auprès des personnes racisées cet automne. Cette première étape a pour objet de recueillir des témoignages en vue du forum public qui aura lieu au mois de novembre prochain.

De plus, poursuit Nathalie Roy, les députés de l’opposition n’ont pas été informés du déroulement de cette vaste consultation qui vise à trouver «des solutions concrètes et durables» aux problèmes de la discrimination systémique et du racisme.

«On n’a eu aucune invitation, on n’a aucune idée de ce que sera la participation des élus, dit-elle. C’est à se demander, même, si les élus seront invités à y participer.»

«Dîner de cons»

Mais la députée de Montarville admet qu’elle hésiterait à participer au processus si elle y était invitée. «Si c’est un dîner de cons, ça ne me tente pas d’être invitée», lance Nathalie Roy.

Elle craint que la consultation ne «bifurque vers les gentils qui sont contre le racisme et la méchante caquiste qui est intolérante». Lors de l’étude du projet de loi sur la neutralité religieuse, jeudi, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a accusé la CAQ de faire preuve d’«intolérance».

«Procès des Québécois»

Pour sa part, le Parti québécois continue de dénoncer l’ensemble du processus de consultation. «Depuis le début, on a dénoncé cette commission, et on va continuer à la dénoncer», rappelle la porte-parole du PQ en matière d’immigration et de communautés culturelles, Carole Poirier.

«Le procès des Québécois, on a toujours été contre, et l’ensemble du processus est, pour nous, inadmissible», a-t-elle ajouté.

http://www.journaldequebec.com/2017/09/08/consultations-sur-le-racisme-systemique-la-caq-craint-le-diner-de-cons