COMMUNIQUÉ: Pouvoirs d’enquête élargis au DGE : La Coalition Avenir Québec fait reculer les libéraux et les péquistes

Assnat-couleur


Pouvoirs d’enquête élargis au DGE : La Coalition Avenir Québec fait reculer les libéraux et les péquistes

(Québec, le 2 octobre 2013) La députée Nathalie Roy a joint sa voix à celle du leader parlementaire et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’institutions démocratiques, Gérard Deltell, qui s’est réjoui mercredi de l’adoption unanime par l’Assemblée nationale de sa motion visant à étendre les pouvoirs d’enquête du DGE pour toute la période couverte la commission Charbonneau, soit de 1998 à aujourd’hui.

« Il s’agit d’une victoire importante pour la Coalition Avenir Québec, mais surtout pour le Québec, puisque nous avons réussi à faire reculer le Parti Québécois et le Parti libéral du Québec lors du débat en chambre d’aujourd’hui. En mars dernier, les partis de Pauline Marois et de Philippe Couillard avait refusé de s’engager à rembourser les dons illégaux perçus au-delà de la période de cinq ans présentement prévue dans la loi électorale. Cette situation causait beaucoup de frustration chez la population », a rappelé le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec.

« Désormais, si les autres partis respectent leur parole, le DGE pourra enquêter, entre autres, sur des allégations comme celle de Jocelyn Dupuis et Richard Goyette qui affirment que la FTQ-Construction a fourni des ressources humaines et matérielles au PQ lors de l’élection de 2007 », a illustré Gérard Deltell.

Le libellé de la motion de la Coalition Avenir Québec se lisait ainsi :

«Que l’Assemblée nationale demande au gouvernement de présenter un projet de loi prolongeant le délai de prescription prévu à la Loi électorale et permettant au Directeur général des élections du Québec de poursuivre pour les infractions commises pendant toute la période couverte par la commission Charbonneau.

Que l’Assemblée nationale demande aux partis politiques de s’engager formellement à rembourser toutes les sommes reçues illégalement pendant cette même période »

-30-

Source :
Guillaume Simard-Leduc
Attaché de presse
Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec
581-888-3946
gsleduc@assnat.qc.ca

Auteur : Nathalie Roy

Députée de Montarville à l'Assemblée nationale du Québec