(Communiqué) Des projets prioritaires pour les résidents de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville

La députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy, en compagnie de sa collègue, madame Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor. (Photo : archives 2018)

(Boucherville, le 25 septembre 2020) – L’élargissement de l’autoroute 30 entre Brossard et Boucherville et la construction du laboratoire OPTILAB, à Saint-Bruno-de-Montarville, comptent parmi les 181 projets qui pourraient bénéficier des mesures d’accélération du projet de loi 66, souligne aujourd’hui la députée de Montarville et ministre de la Culture et des Communications, madame Nathalie Roy. 

Déposé le 23 septembre dernier par la présidente du Conseil du trésor, madame Sonia LeBel, le projet de loi no 66, loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, vise à alléger des procédures, sans réduire ou modifier les normes existantes, afin de démarrer plus rapidement les travaux d’importants projets d’infrastructure et ainsi stimuler l’économie. Selon le projet, le gain de temps estimé varie entre 2 et 36 mois. 

« J’ai toujours plaidé en faveur de l’élargissement de l’autoroute 30, un projet attendu avec impatience par les citoyens de la Rive-Sud! Cette mesure s’inscrit dans un vaste plan de décongestion de la région métropolitaine et permettra l’ajout d’une voie réservée au transport collectif dans chacune des directions. Quant à elle, la construction d’un nouveau laboratoire à Saint-Bruno-de-Montarville constitue un avancement important pour notre économie locale et pour la vitalité de notre parc industriel », a affirmé madame Roy.

« En tant que gouvernement, nous sommes convaincus que nous pouvons faire mieux pour les Québécois tout en observant les meilleures pratiques. Ce projet de loi déposé par ma collègue, Sonia LeBel, en fait la démonstration, a-t-elle ajouté. Nous comptons sur la collaboration des élus de l’Assemblée nationale afin que nous puissions travailler, tous ensemble, à l’adoption de ce projet de loi. »

Le gouvernement fait le choix de stimuler l’économie québécoise en misant sur l’accélération de projets parmi lesquels figurent des écoles, des maisons des aînés, des hôpitaux, ainsi que des infrastructures routières et de transport collectif, et ce, au bénéfice des citoyens, des familles et des entreprises québécoises.

Nous avons été à l’écoute des inquiétudes soulevées lors du dépôt du précédent projet de loi et avons déposé un nouveau projet de loi qui répond encore mieux aux attentes de tous en matière de rigueur, d’intégrité et de protection de l’environnement. Rappelons que le projet de loi no 66 cible des mesures d’accélération bien définies et circonscrites visant l’expropriation, le domaine de l’État, l’environnement et l’aménagement et l’urbanisme.