(Les Versants) Calculez ses frais de garde.

article_large

Calculez ses frais de garde

Combien coûtera réellement la garderie de vos enfants cette année? La CAQ propose un site pour calculer le nouvel impôt de la ligne 434.

« Si vous résidiez au Québec au 31 décembre 2015 (ou avez cessé de résider au Québec en 2015), vous pourriez devoir payer une contribution additionnelle si vous avez signé une entente de services pour qu’un enfant bénéficie en 2015 de services de garde éducatifs à l’enfance subventionnés », peut-on lire sur le site de Revenu Québec.

« C’est scandaleux!» pour la Coalition avenir Québec (CAQ) qui a mis en place, comme en 2013 pour calculer la taxe scolaire, son site www.ligne434.com. « Www.ligne434.com fait référence à la nouvelle ligne qui apparaîtra sur la déclaration de revenus des particuliers pour 2015 et qui affligera des milliers de parents par une facture pouvant atteindre plus de 2 300 $ dès le 1er avril. La campagne  » Ligne 434  » de la CAQ permet aux familles concernées de s’informer sur leur propre facture, signer une pétition et dénoncer le gouvernement libéral sur les réseaux sociaux », indique Nathalie Roy, députée de la circonscription Montarville.

Sur la ligne 434 de la déclaration de revenus sera indiquée la contribution additionnelle pour services de garde éducatifs à l’enfance subventionnés, le nom de ce nouvel impôt. Cette cotisation sera déterminée en fonction du revenu familial, selon le nombre d’enfants qui fréquentent le service de garde et le nombre de jours dans l’année pour lesquels la contribution de base doit être payée au service de garde.

Le calcul

Revenu Québec précise sur son site que les foyers, dont le revenu de 2014 ou de 2015  ne dépassait pas 50 000 $, ne seront pas assujettis à une contribution additionnelle à payer.

Ainsi, si le revenu familial se situe entre 50 000 $ et 75 000 $, la contribution additionnelle est de 0,70 $ par jour, par enfant; entre 75 000 $ et 155 000 $, le surplus se situera entre 0,70 $ et 12,70 $ par jour, par enfant, 12,70 $ par jour et par enfant étant le maximum à payer.

Afin de dénoncer « haut et fort la promesse électorale brisée du gouvernement libéral de ne pas augmenter les tarifs en garderie au-delà de l’inflation », la députée de Montarville, Nathalie Roy, invite les familles de la circonscription « à faire connaître leur insatisfaction ».

Frédéric Khalkhal
Publié le 18 février 2016